commencez le test
et vous, consommez-vous toujours tous les produits que vous achetez ?
toujours
j'en jette parfois
je n'arrive pas a tout consommer
et vous, accomodez-vous vos restes de repas ?
jamais
ça m'arrive
toujours !
et vous, pensez-vous toujours à congeler les aliments non consommés à l'issue de vos repas ?
jamais
parfois
toujours !
et vous, lors d'un repas, vous servez-vous des portions proportionnelles à vos besoins ?
jamais
parfois
toujours !
avant de faire vos courses, faites-vous une liste des produits alimentaires à acheter ?
jamais
quand j'y pense
toujours !
résultat du questionnaire
résultat du questionnaire
résultat du questionnaire
partage facebook
partage twitter
contact email
découvrez ici les chiffres clés du gaspillage alimentaire
relancez le test

Partager

Ensemble,
baissons le volume:
-12% en 2023

Le département s’est engagé en 2010 dans un plan départemental de prévention des déchets en partenariat avec l’ADEME. Lutter contre le gaspillage alimentaire est un des axes pour atteindre l’objectif de réduction des déchets de -12% d’ici 2023.
L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture a montré qu’1/3 de la production alimentaire est gaspillée, perdue ou jetée entre le champ et l’assiette. Dans les pays développés, le gaspillage est surtout dans la transformation, la distribution et la consommation.

bulle bulle

Les enjeux du gaspillage
alimentaire

Jeter des aliments qui pourraient être encore comestibles présente des enjeux importants au niveau :

  • environnemental, par le prélèvement inutile de ressources naturelles (eau, énergie), par l’émission de CO2 évitables, par les déchets à traiter qui en découle.
  • économique, par les montants que représentent la quantité de nourriture jetée chaque année par les foyers (500 €/foyer/an)
  • éthique, par le fait même de jeter des produits encore comestibles alors que la sous-alimentation concerne, à des degrés différents, tous les pays du monde et que les aides alimentaires doivent satisfaire à de plus en plus de personnes.

Le pourcentage de nourriture perdue a été multiplié par 2 depuis 1974.

photo
graphique
graphique